Agriculture : des ruptures à la transition

 n° 234/235  -  mai 2019 

Agriculture : des ruptures à la transition
Coordonné par Anne-Cécile DANIEL, Marc LACAILLE, Kevin MOREL et Jean-Paul TEYSSANDIER.

Introduction

1. Vous avez dit rupture ?

Quelle épistémologie de la rupture ? Jean-François LECLANCHE (GREP)

D’une « révolution agricole » à l’autre : redéfinir des cadres conceptuels ? Manon TASSEL (Université des Hauts de France)

2. Pratiques agricoles et modes de commercialisation : des ruptures en marche

Quand les paysans proposent un « tournant agricole ». De la production aux relations avec les plantes. Dusan KAZIC (doctorant UMR INRA Agroparistech)

L’agronomie : clef d’une rupture vertueuse en agriculture. Benoît BITEAU (paysan agronome – conservateur du Patrimoine Technique Scientifique & Naturel)

Regain des semences paysannes. Pour soutenir la diversification de l’alimentation en invitant à changer de regard sur le vivant. Véronique CHABLE (INRA)

Produire un vin de qualité en coopérant avec la nature. Delphine VINET (viticultrice en Gironde)

Les serres sur toitures, des outils de production pérennes qui s’inscrivent dans le métabolisme urbain ?  Guillaume MOREL (Institut Technique de l’Horticulture ASTREDHOR)

Cultiver sans soleil, mythe ou réalité ! Philippe MOREL (INRA et Institut de Recherche en Horticulture et Semences, Angers)

Agriculture connectée, pour qui pour quoi ? Pascal PARACHE (bio-ingénieur, conseiller agricole)

Aux sources de l’agriculture connectée, Interview et témoignage d’un fondateur de l’informatique en agriculture Jean-Marie SAVALLE (PDG d’ISAGRI), Marc LACAILLE (GREP)

Les robots peuvent-ils remplacer les abeilles ? Nicolas VEREECKEN (Université libre de Bruxelles (ULB), Belgique)

Amazon et Alibaba passent à table… et bientôt dans les champs ? Pierre Marie DECORET (Consultant – Club DEMETER)

Le commerce équitable : d’un projet alternatif à l’accompagnement de la mondialisation. Nicolas SALLIOU (ETH Zürich)

Produire et échanger dans le cadre de systèmes alimentaires du milieu : des incertitudes aux partenariats Collectif. Carole CHAZOULE (collectif enseignants et profesionnels)

3. Accompagner la transition

Installation collective néo-paysanne : ensemble vers d’autres modèles. Kevin MOREL (Earth and Life Institute, Université Catholique de Louvain, Belgique)

Recherche et collectifs agro-alimentaires : vulnérabilité et tensions. Denise VAN DAM (Université de Namur) et Marjolein VISSER (Université Libre de Bruxelles)

Positionner des projets éducatifs dans l’enseignement agricole en lien avec la transition agro-écologique.
Isabelle GABORIEAU, Christian PELTIER et Clarisse BLANCHARD (Bergerie Nationale de Rambouillet)

Enseigner avec le CASDAR Luz’Co. Quelle rupture dans la double transition engagée au Lycée agricole de Cibeins ? Christian PELTIER (Bergerie Nationale de Rambouillet), Brigitte RINGEVAL (EPLEFPA de Cibeins)

La formation de paysans à paysans, une des clés actuelles de la transition agroécologique ? Olivier HÉBRARD (Association Terre & Humanisme)

Ultra Tree, un exemple de recherche action participative en soutien à l’installation de projets de maraîchage (péri-)urbain. Julie HERMESSE (Université de Louvain) et collectif participants Ultra Tree

L’installation des néopaysans en Ille-et- Vilaine : les conditions d’une vraie rupture ? Claire BIENVENU (Université de Rennes)

L’accompagnement de la transition agroécologique : un objet en construction.Camille LACOMBE, Nathalie CROUIX, Laurent HAZARD (AGIR, Université de Toulouse, INRA, INPT, INP-EI PURPAN), Estelle GRESSIER (AVEM, Association des Vétérinaires et Éleveurs du Millavois)

AFAUP – Accompagner l’agriculture urbaine : l’émergence d’une nouvelle association nationale. Anne-Cécile DANIEL (Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle)

En quoi l’agriculture urbaine professionnelle bouscule-t-elle le monde agricole ? Anne-Cécile DANIEL (Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle)

Réactions

Christine AUBRY (UMR SAD-APT, INRA-AgroParisTech)

4. Politiques et territoires : leviers et freins pour la transition

La transition agricole et alimentaire, troisième révolution agricole et revanche des territoires.  Henri ROUILLÉ D’ORFEUIL, Violette DIVAY, Sophie DUPRAZ (Résolis)

Transition et ruptures du modèle agricole Suisse. Dominique BARJOLLE (Directrice de l’agriculture, de la viticulture et des améliorations foncières ; Canton de Vaud, CH)

Les projets alimentaires territoriaux (PAT), entre rupture, transition et immobilisme ? Gilles MARÉCHAL, Julien NOËL, Frédéric WALLET (chercheurs INRA)

Entre utopie, transition et rupture, quelle politique pour accompagner le développement d’une agriculture écologique et nourricière ? Illustration à partir du cas de Montpellier Métropole. Nabil HASNAOUI (UMR Innovation, Montpellier)

Les freins juridiques à la transition agro-écologique. Antoine DE LOMBARDON (avocat à la cour), Benoit GRIMONPREZ (Institut de droit rural de Poitiers)

Changer de monde ? La contribution de la ZAD (propos des Zadistes). Kevin MOREL (Université Catholique de Louvain, Belgique), Catherine DARROT (Agrocampus Rennes)

L’expérience unique de la ZAD : réflexions de chercheurs engagés .Michèle RIOT-SARCEY (Université Paris 8), Jean-Louis LAVILLE et Anne SALMON (CNAM, Paris)

5. La transition : c’est pas encore gagné !

Nécessité d’une « agronomie renouvelée » pour faire face aux nouveaux enjeux du monde. Michel PIMBERT (Centre for Agroecology, Water and Resilience, Université de Coventry, Royaume-Uni)

Au-delà des ruptures, quels horizons ? Dialogue entre deux agroécologistes Philippe BARET, et Kevin MOREL (Université Catholique de Louvain, Belgique), François LÉGER (AgroParisTech, INRA, Université Paris-Saclay)

Analyses et actualités

Une ancienne friche maraîchère devenue bien commun au quartier des Lentillères (Dijon). Quand un conflit de lieu produit des formes de territorialisation. Pierre BLANCHARD (Université Paris Nanterre)

Un groupe de parole ouvert, coopératif et créatif : le « café psychosocio » depuis 2011.  Jean VINCENT (Membre du RISC, chercheur associé à l’UMR IDHES-CNRS), Jamal LAMRANI (Psychosociologue, membre du CIRFIP)