Les dynamiques rurales en Europe de l’Est : freins, ressorts et perspectives

 n° 217  -  mars 2013 

Coordonné par Valérie Ciolos-Villemin, Marie-Luce Ghib, Marie-Odile Nouvelot et Jean Vincent

En Europe de l’Est, la transition démocratique et économique, d’une économie administrée à une économie dite de marché, a été beaucoup plus longue que prévu et pleine de surprises. Aujourd’hui, nous sommes encore loin des objectifs fixés par les premiers réformateurs, à tel point que certains analystes ont renoncé à l’émergence des mêmes formes d’organisation qu’à l’Ouest de l’Europe et s’intéressent désormais à appréhender les formes hybrides qui sont apparues. Le rôle positif des institutions est désormais reconnu de manière unanime par la communauté des économistes, même des plus libéraux.
Les secteurs agricole et agroalimentaire sont encore marqués par les anciennes formes d’organisation issues du passé, qui sont à l’origine d’une bipolarisation des structures agraires et agroalimentaires, plus ou moins prononcée selon les pays, entre une logique de subsistance et celle de grandes structures commerciales.
Le changement de système économique remet en cause bon nombre de mécanismes, filières, débouchés, comportements… et pose la question des nouvelles formes de régulation.
La libéralisation a permis la libération des forces vives (société civile, acteurs économiques et sociaux…) qui s’expriment en un bouillonnement d’initiatives et de dynamiques porteuses de renouveau. Ces nouvelles dynamiques reposent sur plusieurs ressorts :
• le transfert de compétences de l’Ouest à l’Est, avec ses limites liées à la différence des contextes ;
• le potentiel d’innovation propre aux pays de l’Est, qui devait être stimulé grâce au programme européen LEADER. Les innovations émergent en des lieux et des contextes les plus divers ;
• les facteurs inertiels « positifs », définis comme des éléments présents dans le système passé à l’état embryonnaire ou comme éléments de régulation. Citons le cas des exploitations familiales, qui ont permis la transmission des traditions et des savoir-faire.

Au-delà des informations et analyses qu’il présente, ce numéro de POUR a pour ambition de contribuer à remettre en cause certaines idées reçues, et surtout de témoigner de la diversité européenne, facteur d’enrichissement par la différence.

Sommaire du dossier

Valérie Ciolos-Villemin – Les dynamiques rurales en Europe de l’Est : freins, ressorts et perspectives

Valérie Ciolos-Villemin – La théorie économique et les économies postsocialistes : une leçon d’humilité

Alexis Grandjean, Marielle Berriet-Solliec – Diversité structurelle et instabilité de l’équilibre institutionnel : les facteurs d’évolution des structures agricoles ukrainiennes de la région de Ternopil

Gjin Biba, Hava Kerçuku – L’évolution/stagnation de l’agriculture post-collectiviste en Albanie

Virginie-Anne Dubois – Le secteur agroalimentaire en Arménie : entre héritages et renouveau, processus à l’œuvre pour le développement d’un pays émergent du Sud Caucase

Marie-Luce Ghib – L’autoconsommation, entre politique agricole et politique sociale : interrogations à partir du cas roumain

Veronica Mitroi – Le Delta du Danube, entre enjeux socio-économiques et préservation des ressources naturelles : exemple d’une « double transition »

Francesca Regoli, Alina Strugut – Le tourisme rural en Europe de l’Est : un levier du développement local ?

Jean Boudaud, Philippe Guillot, François Gérard (interview de Louis Marie Voisin) – Rhône-Roumanie : bilan de vingt ans de coopération et perspectives

Marion Diaz, Lukáš Zagata, Catherine Darrot – Les circuits courts dans les villes, comparaison entre Pilsen (République Tchèque) et Rennes (France)

Pascal Chevalier – L’expérimentation de l’approche LEADER en Hongrie : une instrumentalisation du développement local ?

Valérie Ciolos-Villemin, David Brazsil – Les ressorts du renouveau dans les secteurs vitivinicoles hongrois et roumains

Catherine Darrot, Alexandre Martinez – L’agriculture biologique, le mirage des petites et moyennes exploitations en Pologne

Willy Schuster (interview de Valérie Ciolos-Villemin) – Le système participatif de garantie : un outil au service des exploitations paysannes roumaines

Vincent Rousval – Le réseau Roumanie de l’enseignement agricole, un outil de formation à la citoyenneté européenne

Jean Chevaldonné (interview de Louis Marie Voisin) – AgroSup Dijon : une formation commune à des étudiants russes et français

Sommaire des Actualités

Danielle Auroi – Vers une nouvelle agriculture européenne ?
Serge Cordellier – Élections aux chambres d’agriculture 2013 : un paysage syndical stabilisé
Lucien Bourgeois – Prix des céréales : histoire d’une baisse annoncée
Martine Drozdz – La gouvernance alimentaire des territoires urbains en Angleterre
Dominique Lataste, Brigitte Chizelle – Ruptures de négociation dans le processus de transmission-reprise hors cadre familial (HCF)